Fonction phatique e Silence

Schema_jakobsonLa notion de fonction phatique a été définie par Roman Jakobson: « Il y a des messages qui servent essentiellement à établir, prolonger, ou interrompre la communication, à vérifier que le circuit fonctionne (“Allô, vous m’entendez ?”), à attirer l’attention de l’interlocuteur ou à s’assurer qu’elle ne se relâche pas… ». Jakobson précise aussi que la fonction phatique désigne « la tendance à communiquer (qui) précède la capacité d’émettre ou de recevoir des messages porteurs d’information ».

La linguiste Marina Yaguello indique également qu’il faut faire rentrer dans cette catégorie les discussions mondaines, tous les artifices de langages (anecdotes, histoires drôles) utilisés pour maintenir le contact verbal sans défaillance et éviter que ne s’installe une gêne, un silence. Le silence n’est acceptable que dans les relations avec les proches, dans les relations de travail ou officielles. (Fonction phatique, wikipedia)

1 – La fonction expressive ou émotive

2 – La fonction impressive ou conative

3 – La fonction référentielle

4 – La fonction phatique

5 – La fonction métalinguistique

6 – La fonction poétique

Schéma de Jakobson, Wikipedia

Linguistics and Poetics, Roman Jakobson, 1963

Les fonctions du langage, Par Louis Hébert (Signo): “Le célèbre modèle des fonctions du langage du linguiste russo-américain Jakobson (1963 : 209-248) est, et à plusieurs égards, contestable d’un point de vue théorique. Nous voulons simplement ici suggérer quelques façons d’exploiter le potentiel analytique de ce dispositif. L’analyse des fonctions du langage consiste à stipuler, pour une unité (par exemple, un mot, un texte, une image), une classe ou un type d’unités (par exemple, un genre textuel ou imagique), la présence/absence des fonctions, les caractéristiques de ces fonctions, notamment leurs relations hiérarchiques et les autres relations qu’elles peuvent entretenir entre elles.”

Share