Fotogiornalismo: allegoria ed estetica

Le foto che partecipano al World Press Photo sono scelte tra quelle realizzate per un contesto editoriale (giornali e riviste), ma in pochi casi le immagini che hanno vinto fanno riferimento diretto a un particolare evento. In 55 anni di concorso una solo foto ritrae un personaggio noto: Allende davanti alla Moncada nel 1973, poco prima di essere ucciso. Le foto premiate ritraggono persone sconosciute perché non devono essere legate ad un evento particolare, e avere, invece, un significato allegorico. L’allegoria rimanda e presuppone una situazione già conosciuta, a cui l’immagine non aggiunge molto dal punto di vista informativo, ma ne rappresenta la dimensione umana in una forma astratta (sempre drammatica nelle foto premiate)) che può essere letta indipendentemente dall’evento. Nelle photo del WPP il contenuto informativo è meno importante della rappresentazione allegorica, perché non potendo parlare di estetica davanti a tanta drammaticità, la dimensione dell’allegoria diventa un campo di ricerca formale per il fotogiornalismo: “La figura allegorica permette di legittimare sul piano morale la ricerca estetica”.

Le photojournalisme à l’aune du World Press Photo

“L’image qui est sélectionnée a été produite réalisée et utilisée par et pour des journalistes, et c’est pour cette raison qu’elle peut prétendre au concours. Mais en récompensant les images qui font sens en dehors de tout contexte éditorial, de toute légende, le WPP se trouve comme condamné à privilégier les images les plus allégoriques, celles dont le lien avec l’action qu’elles sont supposées documenter est le plus tenu. Le lecteur doit retrouver dans l’image sélectionnée une idée abstraite qui était sienne et qui préexistait à la situation qu’elle documente, beaucoup plus que des informations nouvelles parce ce que ces dernières supposeraient un contexte éditorial, une légende, pour être compréhensibles. C’est sans doute également pour cette raison que les sujets des photos primées sont dramatiques. La dimension dramatique est peu traitée photographiquement en dehors du photojournalisme et donc de nature à nous rassurer sur la légitimité des images malgré l’absence de contenu éditorial. La figure allégorique est aussi un moyen de contourner la question de l’esthétique. C’est un concours photo, il a donc nécessairement une dimension esthétique. Mais dans le même temps, ce concours récompense un photojournaliste. La dimension esthétique de l’image ne peut-être, au moins officiellement, que contingente ou alors le WPP deviendrait un concours photo comme les autres. Et puis l’idée d’une approche esthétique de la faim, la souffrance, la douleur, la mort, n’est pas sans soulever quelques controverses. La figure allégorique permet de légitimer au plan moral la recherche esthétique.”
Le photojournalisme à l’aune du World Press Photo (culture visuelle)

Every World Press Photo Winner From 1955-2011 http://www.buzzfeed.com

 

Share